Menu Fermer

Comment se reconvertir dans le secteur esthétique ?

Si vous envisagez prochainement une reconversion professionnelle, l’univers de la coiffure, l’onglerie et l’esthétique pourrait vous intéresser. Ce secteur regroupe différents métiers passionnants. Vous pourrez réveiller vos talents en faisant de vos clients de véritables œuvres d’art à la sortie du salon. Après un CAP esthétique-cosmétique, vous pouvez devenir esthéticien(ne) ou prothésiste ongulaire.

Intégrer le secteur mode et beauté en devenant esthéticien(ne)

L’esthéticien est un prestataire qui procure un certain nombre de soins à ses clients. Son service comprend la beauté du visage. Il ou elle peut également conseiller et utiliser des produits cosmétiques à des fins esthétiques. Les prestations sont variées. Elles vont de l’épilation au maquillage en passant par le gommage périodique et l’effacement des imperfections du visage. La manucure et la pédicure font aussi partie des prestations d’une esthéticienne. Cette dernière peut travailler dans un salon de beauté ou s’établir à son compte. Dans les deux cas, il faut disposer de quelques qualités requises. Il y a notamment le sens de la perfection et des détails, la sociabilité. La profession demande une vraie passion. Si le métier vous plait, sachez qu’il est accessible à partir d’un CAP ou certificat d’aptitude professionnelle en esthétique et cosmétique.

Devenir prothésiste ongulaire, un métier d’avenir

Le prothésiste ongulaire est un magicien qui transforme les mains en chef d’œuvre. Ce spécialiste de la manucure a un savoir-faire pointu en matière de faux ongles. Il peut aussi se contenter du nail art. Parfois, le vernis suffit à transformer les ongles en œuvres artistiques. Pour accéder à ce métier, il faut avoir réussi le CAP esthétique-cosmétique. En effet, la pose de prothèse demande quelques notions avancées en termes d’allergies et de sécurité. Les extensions pour les ongles doivent ainsi être manipulées par des professionnels hautement qualifiés. Un prothésiste ongulaire est habile de ses mains. Ses gestes sont d’une précision chirurgicale. Toute en finesse, ce spécialiste de la manucure 2.0 sublime les ongles grâce aux extensions. Les prothésistes ongulaires ont aussi du goût. Ils devraient même avoir beaucoup de créativité.

Une reconversion professionnelle possible après le CAP esthétique-cosmétique

La formation pour obtenir le CAP esthétique et cosmétique dure deux ans. Elle ne requiert aucun diplôme en particulier. Le cursus peut être suivi par ceux qui n’ont jamais passé le baccalauréat. Diverses écoles d’esthétique proposent cette filière dans leur établissement. Ceux qui envisagent une reconversion professionnelle dans l’univers de la beauté peuvent commencer par un CAP, mais il est aussi possible de poursuivre plus loin. Le bac pro esthétique cosmétique existe. Un brevet de technicien supérieur ou BTS dans la même filière permet d’accéder à un poste d’encadrement. La formation est possible en alternance. Elle requiert beaucoup de pratiques. Un contrat d’apprentissage au sein d’un salon de beauté devrait constituer un bon début de carrière. Il faut un bon CV et des réalisations exceptionnelles pour séduire une clientèle généralement exigeante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *