Comment avoir le bon look duo ?
Comment choisir sa robe, ses chaussures et accessoires pour le mariage ?
Comment aider son ado à trouver son look?

Le métier de prothésiste ongulaire

Un prothésiste ongulaire s’occupe de l’embellissement des ongles des mains et des pieds. Il travaille dans un salon d’esthétique, de coiffure ou au sein d’un institut de beauté. Dans les prochaines lignes, nous verrons en détail les différents rôles d’un prothésiste ongulaire, le parcours académique et les formations à suivre pour accéder à un tel poste.

Les missions d’un prothésiste ongulaire

Le métier de prothésiste ongulaire est composé de deux sous-métiers : celui qui répare et s’occupe de l’extension, puis celui qui réalise les manucures. Homme et femme peuvent devenir prothésiste ongulaire. Ainsi, il ou elle réalise différentes techniques dont l’extension et la pose de faux ongles sur un ongle cassé, rongé ou court. Il masque les ongles avec un tip ou une capsule. Avec du gel ou de la résine, il pratique le modelage qui consiste à sécher les ongles sous une lampe UV ou à les durcir à l’air libre. Le prothésiste ongulaire maîtrise différentes techniques d’embellissement dont le french manucure, le dessin des motifs (nail art), la pose de strass ou les dégradés de couleurs. Vous pouvez lui faire confiance pour renforcer les ongles, les allonger ou encore pour la dépose de vernis.

Son rôle est varié dans la mesure où il réalise le remplissage, car au bout de 3 à 4 semaines, l’ongle laisse un espace vide à sa base quand il repousse. Pour ce faire, il recoupe, entretient et lime les ongles, puis repasse une couche de gel pour dissimuler cet espace. Très professionnel, le prothésiste ongulaire respecte les ongles naturels et l’hygiène pour éviter les infections. Il soigne les ongles et repère les mycoses. En conséquence, il désinfecte la table de travail et stérilise les instruments. Le prothésiste ongulaire est polyvalent, car il assure l’accueil, la prise de rendez-vous, l’encaissement et le soin des clients.

Quelles sont les qualités exigées pour devenir prothésiste ongulaire ?

Un prothésiste ongulaire pose diverses questions aux clients sur les traitements médicamenteux, les allergies et les habitudes. En fonction de leurs réponses, il adapte sa méthode. Pour ce métier, il doit être rigoureux, technicien, habile, avoir le sens du contact et de la communication, créatif, minutieux, attentif, concentré et avoir la vue nette.

Le parcours à suivre

Pour exercer le métier de styliste ou prothésiste ongulaire, il faut avoir un diplôme homologué au répertoire national des certifications professionnelles ou un CAP en soins corporels et esthétiques. Un prothésiste ongulaire peut travailler pour son propre compte, en tant que salarié ou en institut. Il peut intervenir dans les bars à beauté ou les bars à ongles, dans les magasins spécialisés dans la beauté ou encore dans des centres de remise en forme ou de bien-être qui proposent des soins en onglerie. Celui-ci peut aussi exercer à domicile. Ainsi, il vous suffit de suivre une formation en prothésiste ongulaire. Vous aurez accès à une formation en ligne d’une durée de quatre semaines, en plus vous serez épaulé par un mentor.

Règles qui régissent le prothésiste ongulaire

Un prothésiste ongulaire peut refuser de s’occuper des ongles des jeunes de moins de 16 ans. En effet, leurs ongles ne sont pas assez matures et un soin précoce risque de générer des malformations. Il en est de même pour les personnes qui suivent un traitement sous stéroïdes ou d’antibiotiques ainsi que celles qui ont des allergies. Dans le même ordre d’idées, une femme enceinte dès son 7ème mois de grossesse et les personnes qui doivent subir une opération chirurgicale ne doivent en aucun cas procéder aux soins des ongles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post