Quelles sont les interventions de chirurgie esthétique les plus fréquentes ?

Envie de paraître plus beau ou simplement pour gommer un défaut physique complexant, nombreuses sont les raisons qui poussent les clients à se lancer dans la médecine esthétique. Désormais, une femme sur cinq a recours à cette pratique. Découvrez dans cet article, les opérations les plus pratiquées.

Le lifting du visage

Le lifting du visage est une chirurgie esthétique de rajeunissement du visage. Le but est de faire disparaître ou de lisser les rides ainsi que le relâchement de la peau. Bien que le vieillissement soit un processus naturel, certaines femmes l’acceptent mal et désirent ralentir l’effet du temps qui passe. Les cliniques de chirurgie plastique à Paris sont très réputées pour ces interventions de chirurgie esthétique. Le principe du lifting du visage est celui-ci : obtenir une tension de la peau grâce à des techniques chirurgicales complexes. Il existe deux types de liftings :

– Le lifting localisé ou mini-lifting qui est le plus léger et qui ne demande pas de passer sur la table d’opération ;
– Le lifting complet avec une intervention de plusieurs heures.

Selon les docteurs Marc-David BENJOAR et Yaël BERDAH, chirurgiens plasticiens, la plupart des liftings sont pratiqués vers l’âge de 50 ans. Dans leur cabinet de médecine esthétique, ils pratiquent des opérations de lifting du visage simples au plus complexes. Leurs clients(es) sont satisfaits(es) de leurs prestations et les recommandent sur le fiche Google. Raison pour laquelle, ils font partie des chirurgiens esthétiques reconnus à Paris. Pour mieux les connaitre, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site web.

La rhinoplastie

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale du nez qui vise à en modifier la structure externe. La majorité des clients qui ont recours à cette pratique sont souvent motivés par des problèmes fonctionnels (difficultés à respirer, obstruction nasale, etc.), mais aussi par l’aspect esthétique (modification de la morphologie de la pyramide nasale).

La rhinoplastie n’est pas à confondre avec la septoplastie qui vise à arranger la cloison nasale. Toutefois, il est possible de les effectuer ensemble sous le nom de rhinoseptoplastie. A noter qu’il existe une multitude de types de rhinoplastie, cependant, seule la rhinoplastie fonctionnelle est prise en charge par la sécurité sociale. Cela s’explique par le fait qu’elle n’est pas à but esthétique, mais pour un meilleur confort de l’individu. Voici les conditions à connaître sur cette opération de chirurgie esthétique :

– Le patient est mis sous anesthésie locale ou générale avant l’intervention ;
– Un séjour de 2-7 jours en milieu hospitalier est parfois nécessaire pour une rhinoplastie complète ;
– L’intervention dure 2 à 7 heures, selon la complexité des cas.
– 90% des rhinoplasties se pratiquent en chirurgie ambulatoire

Le déroulement de l’intervention dépend entièrement du but à atteindre. Par exemple, pour une réduction du nez, le chirurgien devra enlever une partie du cartilage de l’os en incisant l’intérieur des narines du patient. Le temps de récupération après une opération de rhinoplastie dépend de la morphologie de chaque patient. Certains ne prennent que deux semaines, tandis que d’autres ne seront vraiment rétablis qu’après 1 mois.

Durant ce laps de temps, le spécialiste suivra l’évolution de la guérison de son patient de manière précise et régulière. Attention, comme toute chirurgie, il peut y avoir des risques d’infection. Il faudra donc veiller à suivre à la lettre les indications du personnel soignant, jusqu’à une guérison totale.

La chirurgie mammaire

C’est l’intervention de chirurgie esthétique la plus fréquente au monde ! La chirurgie mammaire est effectuée sur les seins à but esthétique ou fonctionnel. L’augmentation et la réduction mammaire ont été popularisées par les chirurgiens esthétiques de Beverly Hills et se sont propagées hors du cercle fermé des stars.

Dorénavant, à partir du moment où la patiente a l’âge légal, ce type de chirurgie peut être pratiqué. C’est l’alternative la plus simple et la plus pratique pour avoir des seins plus gros ou plus petits.

La pose de prothèses mammaires s’effectue en quelques heures sur la table d’opération, mais dure plus d’une vingtaine d’années (pour les haut de gamme). Contrairement à la croyance populaire, les risques de dégonflement ou encore de rupture sont particulièrement faibles, du moment que le patient fasse appel à un expert dans le domaine. Raison pour laquelle, il est plus que recommandé de vérifier les antécédents du chirurgien qui vous expliquera le matériel utilisé et les marques appropriées pour vos prothèses. Enfin, une augmentation mammaire sans prothèse est tout à fait possible, selon les cas, en utilisant la méthode du lipofiling mammaire. Le résultat est très naturel et sans cicatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post